Avertir le modérateur

03/03/2006

Mixité sociale

Comme notre collègue Stéphane Colineau à Paris, il nous arrive de déjeuner avec des édiles ou des chefs d'entreprise.

Donc récemment j'agape au milieu de quelques confrères avec le patron d'une des principales sociétés immobilières marseillaises. On parle logement social, tout ça, et donc, "en off" comme on dit dans l'mééétier, il nous dit le fond de sa pensée sur la rénovation urbaine de Marseille.

Voici la pensée brute de décoffrage. Vous en pensez ce que vous voulez, moi ça m'a fait réfléchir. 

 Le quota de logement sociaux : par commune, par quartier ou par immeuble ?

" En Irlande, ils ont tenté de faire un immeuble entièrement HLM au milieu d'un quartier bourgeois. Ca n'a pas marché, l'immeuble s'est ghettoisé. Ils ont aussi fait des immeubles avec cinq appartements HLM et le reste haut standing, avec des parties communes séparées. Ca ça marche : les deux populations ne se croisent pas dans l'escalier et il n'y a pas de discrimination liée au quartier puisque riches et pauvres ont la même adresse".

 Le logement social : à louer seulement ?

 "La France est le pays qui a le taux de propriétaire le plus faible. Or un propriétaire qui occupe son logement l'entretient mieux, et c'est un patrimoine qui peut lui servir de garantie au moment de sa retraite. Avec des systèmes comme le PAP (mis en place par la gauche en 1982), on pouvait devenir propriétaire en payant des traites qui étaient à peine supérieures à un loyer. Evidemment c'était plus facile à l'époque, le marché libre de l'immobilier n'était pas en grande forme"

 L'obligation de construire des parkings quand on construit un immeuble en centre-ville

" Cette décision de la mairie est une connerie, il faut bannir les voitures du centre-ville. Ce qu'il faut, c'est construire des parkings pour les visiteurs, pas pour les résidents. Avec les prix à la vente aujourd'hui, on attire en centre-ville des populations vieilles et friquées qui ont au plus une voiture, ou des couples de cadres sans enfant. La vraie famille avec le père, la mère et un enfant qui chacun ont une voiture, ils n'habitent pas en centre-ville, il n'y a pas les surfaces pour".

 

 

Commentaires

Ah Ah Ah!
Les pauvres dans les quartiers riches, oui, mais dérrière l'hygiaphone... Et avec un bracelet électronique, ça pourrait pas le faire ?
"Le patron d'une des principales sociétés immobilières marseillaises" devrait aussi réfléchir à ça: http://www.bravepatrie.com/+Les-violences-urbaines-mettent-en-evidence-le-probleme-de-l-integration-des-immigres+

Écrit par : Yaroslav | 03/03/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu