Avertir le modérateur

17/03/2006

Où Rouletabille disserte de la séparation sport / informations générales

Vous aurez sans doute remarqué qu'à de rares exceptions près (Libé, par choix, L'Equipe, par nécessité) les journaux traitent le procès des transferts suspects de l'OM dans leurs pages "informations générales" plutôt que dans leurs pages "sport". 20 Minutes Marseille n'échappe pas à la règle.

A la locale, on ne s'est même pas posé la question. Pourtant il y a matière à débat : l'argent douteux, le dopage, la tricherie, la violence dans les stades (matches pro ou amateur) ça fait partie du sport. Ne pas traiter ces sujets dans l'endroit du journal où l'on parle tous les jours de sport, ça peut  entretenir l'illusion du sport propre (si tant est qu'elle existe encore, mais c'est un autre débat).

Cette séparation nette du "sport" et du faits divers sportif est profondément ancrée dans les rédactions et parmi les journalistes des deux rubriques. Au début de sa glorieuse carrière, votre serviteur a ainsi vu un journaliste sportif menacer un entraîneur de foot "de balancer l'info aux faits-diversier" s'il ne calmait pas ses joueurs les plus violents. Il n'était même pas venu à l'idée du confrère qu'il pourrait écrire lui-même le papier, tant la mention du "faits divers" fait peur au sportif.

Raoul Duke, docteur en journalisme 

Commentaires

Je m'appelle Jules C., j'habite Bruxelles mais j'aime beaucoup Marseille. J'aime beaucoup ton blog aussi. Tes réflexions sont hyper-pertinentes.

On se voit quand pour un petit coup de Martini ?

Écrit par : JC | 17/03/2006

Ah mais très bientôt, vers mi-avril tout ça. A moins que toi et ta dulcinée ne redescendiez avant sur Marseille...

Écrit par : Hutch | 18/03/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu