Avertir le modérateur

09/04/2006

JC Jazzman

Dans leur excellent livre Gouverner Marseille, Michel Samson et Michel Peraldi établissent un parallèle entre les discours de Jean-Claude Gaudin et les improvisations dans un concert de jazz : "le thème est connu du public, mais il attend aussi des variations et les savoure autant que les redites".

Rien n'est plus vrai, surtout en ce qui concerne les journalistes. Chaque fois que le maire s'écarte des quelques pages de discours qu'il a sous les yeux, nous nous demandons tous quelle va être l'anecdote qu'il va dégainer. A force, on les connaît. Pour ne citer que quelques-unes des plus usitées :

-la benne à ordures "qui se croit sur le circuit Paul Ricard" pour évoquer la question de la propreté et du fini-parti

-"la découverte du tibia de Jules César" sur les problèmes de découvertes archéologiques dès qu'on creuse un temps soit peu à Marseille

-"je n'ai pas la baguette d'Harry Potter" à propos des finances de la ville

Et comme le décrivent Samson et Peraldi, on ne peut s'empêcher de s'amuser à la fois de la redite et de ses petites variations. Dernier exemple qui me vient à l'esprit, lors de ses voeux à la presse en janvier dernier, JCG resort l'histoire de la benne à ordures et du circuit Paul Ricard. Sourires entendus dans l'assistance.

Puis, soudainement, il embraie pour nous expliquer que justement lui aussi ça lui arrive de rouler très vite, pour se rendre sur les lieux d'un faits divers important. "En tant qu'ancien ministre, j'ai toujours un policier du GIPN qui assure ma protection, alors il me tient au courant de ce qui se passe et je peux être rapidement sur place".

Et de fait, la remarque a alimenté tout l'après-midi les conversations amusées des journalistes sur le thème "plus besoin d'écouter radio-flic, il suffit de se coller dans le sillage de la voiture du maire et on ne rate aucun faits-divers".

On peut penser ce qu'on veut de Gaudin, mais c'est dans ces moments-là qu'on voit que c'est un redoutable politique. Quand il arrive à captiver l'attention, on pourrait même dire séduire, un parterre de gens qui, dans leur très large majorité, ne partagent pas ses opinions politiques.

Commentaires

Allez Starsky et Hutch, je suis sûr qu'après Gaudin, vous pouvez vous surpasser sur Muselier. Merci d'avance, j'adore Renaud.

Écrit par : bastien | 09/04/2006

On aimerait bien mais on le voit pas souvent à Marseille ces temps-ci, il est très occupé par sa mission à l'Elysée sur "les Français de l'étranger"...

Écrit par : Hutch | 09/04/2006

En ce qui me concerne, je préfère peugeot.
Pour ce qui est de l'homme en question, je ne sais pas pourquoi, mais je ne le sens pas très bavard...

...Laissez, je vais trouver la sortie...

Écrit par : Flo | 09/04/2006

Juste pour mémoire, cette perle de Renaud du temps où il était secrétaire d'Etat ou ministre délégué aux Affaires européennes, avec Villepin comme ministre des Affaire étrangères : "Villepin, il s'occupe des Affaires étrangères, moi… de tout le reste". C'est-à-dire rien. J'adore. Merci Renaud. La classe. Encore.

Écrit par : bastien | 09/04/2006

on a essayé de tracter gaudin l'autre fois, on a pas réussis...bouuh!
maintenant que je sais qu'il ressorte les mêmes anecdotes, je ferais plus attention au prochain discours!

Écrit par : LN | 09/04/2006

Sans oublier
« Le Marseille populaire, ce n'est pas le Marseille maghrébin, ce n'est pas le Marseille comorien. Le centre a été envahi par la population étrangère, les Marseillais sont partis ».

La Tribune, entretien avec Jean-Claude Gaudin, 5 décembre 2001.

Même avec l'accent, ce monsieur ne m'est pas sympathique...

http://blogenrade.canalblog.com/
http://enrade.free.fr/

Écrit par : Samory | 23/04/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu