Avertir le modérateur

18/09/2006

Vitrine et tapisserie

Tous les prévenus, Bruno Mégret compris, s'accordent à dire que Catherine Mégret ne gérait absolument rien à la mairie. Madame le maire n'ayant pas daigné venir à l'audience, on ne saura pas si elle accepte ou non d'endosser le costume de potiche qu'on veut lui tailler. 

Pour s'en faire une idée, on ne peut que se référer à ses déclarations sur PV d'audition, lues hier à l'audience. Notamment : 

 « On écrivait pour moi, on utilisait mon image et puis basta ! »

« Mon mari était conseiller spécial. Il me donnait des conseils dans un cadre privé »

« Si mon mari le dit, c'est que ça correspond à la réalité »

« Vous connaissez le monde machiste dans lequel nous vivons : je n'ai pas toujous été respectée par les personnes de sexe masculin qui m'encadraient [à la mairie de Vitrolles] »
 

Citons aussi, plus énigmatique, cette précision de Catherine, qui révèle :  

« J'ai été adoptée par les Vitrollais en tant qu'être humain »





Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu