Avertir le modérateur

08/10/2006

Mon portefeuille et l'aménagement du territoire

Pour une fois depuis très longtemps, j'ai fait cet après-midi un Paris-Marseille en avion. Le vol était à 55€ TTC, j'avais pas trouvé de bon tarif TGV, j'ai tenté.

L'expérience est intéressante sur le plan horaire : en partant de Paris le plus tard possible, on fait le trajet (d'une station de métro parisienne à la station de métro Gare Saint Charles) en 4h, ce qui représente une demi-heure de plus que le train.

Sur le plan tarifaire, y a pas photo : 55€ étant le meilleur tarif que puisse offrir Air France, si on y ajoute le prix des navettes pour l'aéroport (8€ jusqu'à Orly, autant jusqu'à Saint-Charles), on atteint 71€, presque le prix d'un billet plein tarif en TGV.

Quant au confort, c'est une question de priorité : ceux qui craignent la mort dans un attentat terroriste prendront l'avion. Ceux qui préfèrent pouvoir s'assoir dans leur siège sans avoir à subir une fouille au corps prendront le train.

Apparemment, la deuxième catégorie est majoritaire sur Paris-Marseille puisque le train rafle 66% des parts de marché sur cette ligne. Avec le développement du TGV, l'avion perd petit à petit son intérêt sur les lignes nationales. Il ne reste compétitif qu'à partir de vol moyen-courrier européens. Or, sur ces lignes, les compagnies traditionnelles sont fortement concurrencées par les low-cost.

De ce côté-là, les élus de Paca ont parfaitement pigé le coup puisque tous se battent pour avoir une ligne TGV près de chez eux (Aix, Marseille et Toulon se démenant pour être sur le tracé de la LGV vers Nice) et / ou faire atterrir quantité de low-cost (le terminal MP2 à Marignane).

Alors que la mécanique n'est pas encore lancée, on voit déjà les débuts du phénomène : les quelques lignes  low-cost sur Marseille ont permis à l'aéroport de stabiliser son trafic malgré l'effondrement des navettes Marseille-Paris (il suffit de voir le terminal Marseille aux 2/3 vide un dimanche soir, c'est assez surprenant).  Dans le même temps, les TGV Bruxelles-Marseille -5h30 de train tout de même- ne désemplissent pas. Qui a dit que nos politiques n'arrivaient jamais à anticiper ?

 

Raoul Duke, docteur en économie des transports 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu