Avertir le modérateur

09/10/2006

Decaux : des pros

L’histoire n’est pas propre à Marseille, mais elle est quand même savoureuse pour apprécier le tour de main de Decaux dans les contrats de mobilier urbains (abribus, sucettes, sanisettes, colonnes Morris et autres panneaux publicitaires). En 1969, la ville de Marseille veut renouveler son mobilier urbain : Decaux est seul à postuler, en proposant de le faire gratuitement en échange de la gestion des emplacements pub.

Au fil du temps, Decaux fait signer à la mairie des avenants fort avantageux : la ville prend en charge 50% du nettoyage et de l’entretien du mobilier, les frais de raccordement au réseau électrique et, même, paie une redevance à Decaux pour les « informations municipales » (les plans de quartier par exemple), qui figurent au dos des sucettes.

A Marseille comme ailleurs, il a fallu un certain temps aux municipalités pour se rendre compte qu’elle se faisaient enfler, et renégocier les contrats au vu de l’explosion du marché de l’affichage publicitaire en ville.

Bizarrement, la majorité UMP-UDF à la communauté urbaine de Marseille a dû attendre que la gauche tire la sonnette d’alarme la semaine dernière pour se rendre compte que oui, tiens, il était possible de renégocier (selon des sources concordantes, comme on dit, la réflexion a commencé au mieux il y a une semaine, à l’issue d’une commission finance). Aux dernières nouvelles, le contrat marseillais devrait aller jusqu’à son terme, au 1er janvier 2010. Decaux a encore quatre ans pour se gaver.


Raoul Duke, docteur en journalisme

Commentaires

dans ce genre d'affaire, il ne faut pas penser qui se fait enfler mais plutot qui profite . donc ceux qui se font enfler, les marseillais en tete .. et a qui profite. la municipalite sous forme probable de retour en % sur les depenses de la mairie puis decaux qui se gav mais retrocede surement . jean montaldo declere que 3% des ronds points sont retrocedes aux parties... pourquoi un rond point coute 'il si cher. pourquoi les travaux publics ont ils tous des depassements de couts... rien a changer depuis la nouvelle loi, rien.. et c'est bien là le probleme. alors decaux aura peut etre le prochain contrat parce qu'il augmentera la part donner ala mairie,les elus preferent passer pour des cons mais continuer a encaisser par valises pleines les commissions.... c'est cela la france et de ce cote là, tous les parties sont d'accord ensemble pour continuer allegrement la combine.... pas de gauche, pas de droite, pas de communiste qui prenne le contre pied, droit dans les bottes , allons y les petits loups.

Écrit par : gerard | 09/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu