Avertir le modérateur

09/10/2006

Huile de genoux

Grande première ce matin : j’ai fait Fort-Saint-Jean à jardins du Pharo (2,4km) en vélo, en 11 minutes chrono, contre 25 au minimum à pied (avec traversée en Ferry Boîte) !

Constats :

-vers 9h15, ça roule pas mal, on peut même se permettre d’emprunter le trottoir le long du quai de Rive Neuve, même si beaucoup de passages piétons n’ont pas d’abaissement « en bateau », ce qui fait mal aux amortisseurs.

-en jouant sur les vitesses, la cote n’est pas dure à monter, contrairement à ce que je craignais.

-vers 13h, pleine heure de pointe, c’est plus stressant, il faut plus zigzaguer mais on avance quand même

-contrairement à ce que dit la Fubicy sur son site national, le cycliste, « situé très au dessus du niveau des pots d’échappement », respire quand même beaucoup de gaz

-quand on peut arriver à destination et garer son vélo sur une barrière pile devant l’immeuble, c’est vraiment un gain de temps démentiel

Commentaires

Starsky et Hutch à vélo ! on aura tout vu... A Bordeaux, la rédaction milite elle aussi pour le deux-roues. Plus rapide que le tram (on parle même pas de la voiture), on gagne un temps monstre. Et quel cycliste n'a pas ressenti ce petit frisson de satisfaction et de liberté en remontant les files de véhicules coincées par le passage des rames, les feux tricolores, les travaux ? VIVE LE VELO.

Écrit par : marion | 17/10/2006

Aaaah si vous avez des conseils pour rouler plus facile en ville (vitesses, rétros, zigzags...) ça m'intéresse. Because ici déjà ça grimpe, c'est pas facile. La Fubicy fait un cours à Marseille sur comment rouler en ville, je vais peut-être m'inscrire.

Écrit par : Hutch | 17/10/2006

Déjà, vaut mieux éviter le pastis avant de se mettre en selle :-) La pratique du véio requiert une parfaite lucidité. Faut ouvrir l'oeil sur tout ce qui se passe autour, tout en analysant la topographie : nids de poule, gravillons, mini-trottoirs, plaques d'égoût, rails de tramway, débris de verre, pavés disjoints, potelets... Dans les zones de travaux (à Bordeaux, ça monte pas trop mais on a les chantiers du tram et des quais), ne pas hésiter à mettre pied à terre. Quant aux autres usagers, qui font n'importe quoi sur la voie publique, là, faut savoir rester à distance. Si la chaussée est étroite, tu roules au milieu pour pas te faire frôler (à moins que les Marseillais soient pires que les Bordelais au volant...). Le maniement de la sonnette demande un peu d'entraînement, mais avec un minimum de pratique, les piétons se poussent sans t'insulter. Petite astuce en cas de pluie : la poche en plastique (traduction : le sac, le pochon... vous dites comment à Marseille ?) pour protéger la selle quand ton vélo est garé dehors. Il me reste à te souhaiter bonne chance, la force est avec toi Hutch !

Écrit par : marion | 18/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu