Avertir le modérateur

30/10/2006

Perdant / perdant : célébrer ou ne pas célébrer un anniversaire

Les habitants du quartier, le procureur, le préfet... Tout le monde tombe sur le dos de la presse après l'incendie du bus qui a grièvement blessé la jeune Mama, samedi soir.

"A force de vouloir célébrer les anniversaires des émeutes, on crée des vocations", tance le préfet. "On a jamais eu d'incendiaires à Marseille jusqu'à présent. Ils ont dû s'inspirer des images des bus de la région parisienne", estime la RTM. 

Moi-même, en voyant notre une de vendredi (une photo de bus de la RATP cramé la veille), je me sens mal en pensant qu'il y a un risque pour que cette photo ait pu donner  des idées aux quatre types qui ont attaqué samedi soir.

Pour autant, comment pourrait-on ne pas parler des attaques de bus dans les banlieues ? Comment pourrait-on justifier qu'un an après les émeutes, on ne cherche pas à savoir si la situation a évolué ?

 

Raoul Duke, docteur en question d'éthique 

 

Commentaires

Franchement, je pense qu'il faudrait que les medias prennent en compte leur responsabilité.

Nous sommes dans une société de la sur-information, le 20h à un impact sur les gens, tout comme les sondages ont un impact sur celui pour qui les gens iront voter.

Le groupe marseillais IAM, chantait, il y a quelques années "Petit frère" : "Si petit frère veut faire parler de lui, il réitère ce qu'il a vu avant huit heure et demi".

Je pense qu'il n'y aurait pas eu les violences que l'on a vu ces jours ci si les medias avaient eu un sujet plus croustillant à se mettre sous la dent.

Écrit par : jpou | 30/10/2006

Je pense que même avec un sujet plus croustillant, l'anniversaire des émeutes aurait tout de même fait la une. C'est une situation inextricable : on ne peut pas ne pas en parler. Ou alors on risque de faire le jeu du gouvernement en mettant un cache sur les cités, qui sont toujours dans la merde malgré les belles promesses de l'an dernier. Comment pourrait-on se taire alors que même les RG reconnaissent dans leurs rapports au ministre que la situation dans les banlieues est comparable à celle de novembre dernier ?

Écrit par : Hutch | 30/10/2006

Peut etre, ce que je vois aussi, c'est qu'il y a de plus en plus de vieux qui vivent dans des coins reculés et qui votent en masse FN parce qu'ils sont terrorisés de ce qu'ils voient au JT.

Je ne nie pas les problèmes des cités, ce que je dis, c'est que TROP en parler, ça fait l'effet du mistral sur les flammes.

Écrit par : jpou | 31/10/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu