Avertir le modérateur

28/11/2006

Trente secondes de kolossal finesse

Déclaration saillante sur France 3 Méditerranée de Michel Aime, directeur interrégional des douanes, après la saisie sur l'autoroute de préservatifs de contrefaçon :

"Les préservatifs ont été testés par des membres de l'administration des douanes. Ils ont aussi été goûtés par de charmantes douanières. Jusqu'ici aucun problème, aucune défectuosité. Ce qui prouve que les préservatifs étaient de bonne qualité".

Philosophia

Lu sur un mur dans les toilettes de la Passerelle :

"Connais-toi toi même"

Et rajouté en dessous au stylo :

"Toi d'abord !" 

A fond à fond à fond

La montée a été très dure, mais la récompense est à la hauteur de l'effort : une descente de la Canebière en vélo à 1h du mat, seul sur la route, à fond de train. On se sent revivre !

26/11/2006

Bientôt sur votre écran...

20 Minutes Marseille en direct live d'Alger ! Il se trouve que j'embarque le week-end prochain avec la délégation municipale pour trois jours de rencontres-colloques-signatures de contrat etc.

Le voyage sera aussi pour moi un retour à des racines méconnues, voire inconnues, puisque toute ma famille du côté maternelle est pied-noir d'Algérie (Alger et Oran).

Première étape du périple : obtenir le visa. Il faut remplir un document interminable avec mon adresse, celle du journal, les noms de mes parents, où je vais loger...

Analyse d'un confrère photographe, qui travaille beaucoup avec l'Algérie : "C'est un juste retour des choses. On les fait tellement chier pour les formalités quand ils viennent en France..." 

Et vous ça va ? Ben, moyen, quoi...

L'Expansion publie un passionnant classement de 62 villes françaises, selon leurs dépenses, par rapport au nombre d'habitants (X euros par tête de pipe, quoi).

L'on apprend donc que Marseille (ville+communauté urbaine) est classée :

-1ère dans les dépenses de sécurité, principalement via le budget alloué aux marins-pompiers

-8e dans les dépenses d'environnement et d'urbanisme

-20e dans les dépenses en soutien scolaire et rénovation d'écoles

-23e dans l'aide aux démunis et au logement

-61e dans les dépenses en équipements culturels et sportifs

"Dans un classement, l'important, c'est d'être dans le premier tiers", me disait mon papa !

N'empêche : pour 2013, plutôt que de viser le titre de capitale européenne de la culture, Marseille devrait peut-être plutôt candidater pour être capitale européenne de la sécurité civile...

 

Raoul Duke, docteur en ces chiffres auxquels on fait dire ce qu'on veut

 

Attention, chutes d'objets

Communiqué du centre régional d'information sur la circulation routière (CRICR). Mise en page et ponctuation inchangées.

 

"CRICR Méditerranée

Message du lundi 13 novembre 2006 à 17h40

 

Département des Bouches-du-Rhône :

Autoroute A7, la sortie Sénas dans le sens Marseille / Lyon est fermée à la circulation, en raison d'un accident mortel mettant en cause un poids lourd, couché sur la chaussée dans la bretelle de sortie à Sénas n°26.

Le véhicule transporte des pommes de terre.

Durée indéterminée.

 

La Division Police Nationale de permanence." 

 

21/11/2006

Journal des bonnes nouvelles

On est pas les seuls dingues sur cette terre, nos collègues nantais aussi recyclent leurs papiers ! Sauf que eux ils font encore plus fort puisqu'ils ont réussi à mettre au point un système avec une entreprise de recyclage. On a tenté le coup plusieurs fois à Marseille, mais toutes ont l'air débordé. Consolation : nous, au moins, on se fait les biceps.

 

Raoul Duke, docteur en grands chènes qu'on abat 

20/11/2006

En direct de la corbeille à papiers

Grâce à Mister Flo, vous allez pouvoir entendre qu'une rédaction écolo, ça ressemble à ça. Manque que les images et on peut envoyer pour une diffusion dans Strip-tease.

18/11/2006

Mirage

Aperçu un soir, collé au mur des escalators du métro Saint-Charles :

"Merde au système du foot business"

Deux jours après, j'y suis repassé pour vérifier si je n'avais pas mal lu. Mais le sticker avait été enlevé.

Fondations

Vu collé sur un mur du palais de justice, à l'angle rue Breteuil / rue Grignan : 

 "Avec toi (t) c'est mieux"

Et, dessous, rajouté au stylo à bille :

"C'est qui ?" 

17/11/2006

Si tu t'occupes pas de politique, mon ami, la politique s'occupe de toi

Reportage hier après-midi et jusque tard le soir parmi les militants, dans les bureaux de vote du PS. J'adore la politique, mais je n'ai jamais franchi le pas de l'engagement dans un parti. Pour ne pas perdre mon statut d'observateur-neutre-et-privilégié, et parce que je ne me vois pas faire des compromis sur mes opinions politiques.

Ca faisait longtemps que je n'avais pas interviewé des militants PS. Surprise (?!) : j'ai découvert beaucoup de jeunes (20-30-40), revenus à la politique après le 21 avril 2002 et le référendum sur l'Europe. Ils parviennent à être à la fois engagés et lucides, à s'empailler sur le choix de leur candidat tout en disant "tous derrière celui qui sera choisi" (Ségo en l'occurence).

Evidemment, tous ne sont pas comme ça : dès la victoire de Royal, plusieurs militants ont décidé de rendre leur carte (voir sur le blog de DSK). Pour des questions de principe, ce qui est tout aussi louable.

Depuis hier je médite tout de même cette remarque d'un militant marseillais, membre du staff de Ségolène : "Entrer dans un parti politique, c'est accepter de faire des compromis, de renoncer à certaines de nos idées personnelles pour en faire avancer d'autres par la force du parti". Et ça, coco, je me demande si ça pourrait pas aussi être une belle définition du journalisme.

 

Raoul Duke, docteur en maïeutique 

Perdu une bataille, pas la guerre...

Aperçu tagué sur un horodateur du 2e :

"Paie, esclave ! Résistez, contestez les PV !"

Entendu, le même journée, d'une employée au service des abonnements pour les horodateurs :

"L'an dernier c'était très dur, les gens étaient très en colère. Aujourd'hui ça va mieux. Ils se sont rendus compte que ça améliorait le stationnement".

15/11/2006

C'était l'booon temps

C'était jeudi. Juste avant de partir à la Commanderie, Sandrine s'arrête derrière moi : "Ça y est, je vois ce qu'il y a de changé sur ton bureau : il est rangé !".

En effet, pour que Starsky ne fasse pas une attaque cardiaque en revenant de son voyages de noces, j'avais bien dégagé mon clavier derrière les oreilles et regroupé ma doc en trois tas d'une hauteur raisonnable.

J'avais prévu de faire une photo et de la mettre en ligne. Las, la situation s'est violemment dégradée depuis hier... 

12/11/2006

L'écologie, une technique avant tout

medium_medium_20061025-MAR-TRI.jpgEn plus d'être un dangereux nid de gauchistes, 20 Minutes Marseille se trouve être aussi le lieu de rendez-vous d'une cellule d'extrémistes écologistes.

Depuis deux ans, nous réutilisons toutes nos feuilles A4 recto/verso et ramenons tous les papiers inutilisables au bac bleu. Notre camarade Flo avait en vue un reportage radio sur la question, je lui coupe l'herbe sous le pied.

Car à force, on a développé une véritable expertise surtout, il faut le dire, grâce à la rigueur de Starsky qui a rationnalisé à mort le recyclage du papier.

Or donc, au tout début de notre épopée, nous transportions les papiers jusqu'au bac bleu dans un gros sac Ikéa (bleu lui aussi).  Erreur funeste ! Combien de séances de kiné après chaque transport !

Un jour, Starsky eu l'idée d'acheter un casier de 30 litres à roulettes, et d'y attacher une corde. Traîner les papiers n'était dès lors plus un problème, n'étaient les drôles de regard que nous lancent les passants quand on trimballe derrière nous comme un chien en laisse une caisse bourrée de papiers.

Puis vint l'innovation décisive : l'idée de classer les papiers dans le casier en deux piles distinctes, de la dimension d'une page A4.  Avec ce système, en allant vider les papiers à deux personnes, et en positionnant la caisse entre deux ouvertures du bac à papiers, on peut réaliser l'opération en moins de trois minutes, plus trois minutes de transport.

 

Raoul Duke, expert à son corps défendant 

 

(Photo Marseille en Scène) 

Trust fund

Jean-Claude Gondard, secrétaire général de la mairie de Marseille, à propos de la médiathèque Rivoire et Carret : "On ne comprend pourquoi les associatifs sont inquiets. Nous avons dit que nous ferions cette médiathèque et on va la faire. C'est comme si les gens ne croyaient pas ce que dit la mairie".

Fog Riddle

Une journée après son retour du Brésil, combien Starsky a-t-elle fumé de clopes au journal, à deux près ?

07/11/2006

Sauvés !

Le technicien est passé ce matin. Bilan : deux pages complètement emberlificotées dans le four. Remis sur pied, le fax a craché tout ce qu'il a reçu depuis 16h30 hier : 39 pages.

06/11/2006

HS

Après 1 734 impressions en un mois, notre nouvelle imprimante est depuis hier victime de son premier vrai et très sérieux bourrage papier. Deux pages se sont enroûlées dans le four, au dessus de la cartouche de toner. Un dépanneur devait venir hier après-midi, mais nous sommes sans nouvelles. Sans imprimante, sans fax. Coupés du monde.

03/11/2006

Engaging hostiles

Trois mites abattues cette semaine. Affrontements sporadiques. On sent que l'hiver approche.

Encore plus beau quand c'est inutile

Pour aller à l'atelier de Vélos en ville faire graver une immatriculation sur ma bécane, j'ai à nouveau emprunté la montée de la mort : préfecture-Cours Julien via le cours Lieutaud.

Avec la plus petite vitesse, sans lever le cul de la selle, ça passe. Mais arrivé en haut on a l'impression d'avoir un poumon en moins. Une demi-heure après, j'en ai toujours le souffle court. Peut-être faut-il vraiment chercher un itinéraire bis pour cette montée. Any advice ?

Le plus beau est que tout ça n'a servi à rien : l'atelier CVV était fermé ce vendredi. 

Fini et infini

Papier de Schneiderman sur le web et les médias traditionnels. Notre cher Daniel y annonce que les médias traditionnels ne sont désormais qu'une source d'info parmi d'autres, dans l'immensité du web. Tout à fait vrai. Sauf que cette source est censée avoir un peu plus de valeur que les autres car elle est censée être fabriquée dans certaines règles (confrontation des points de vue, vérification des infos etc).

Le témoignage brut est toujours utile, mais son analyse aussi. Et quoi qu'en disent certains, il est possible (même si c'est toujours difficile et insuffisant) de le faire dans des formats courts. A quoi ça sert, les pages complètes sinon ?

 

Raoul Duke, docteur en passation de témoin 

01/11/2006

Ils en ont parlé

Luc, notre rédac-chef, lance sur son blog un débat sur la couverture médiatique des émeutes en banlieues. Où l'on apprend incidemment que 20 Minutes "sent le parti communiste à plein nez". Qui a dit que seule la locale Marseille était un nid de bolcheviques ?

Attention à ce que vous dites

Quel que soit le sujet mais à plus forte raison pour les faits divers, les mots que l'on emploie dans nos articles sont lourds de sous-entendus. C'est d'autant plus vrai dans les formats courts (télé, radio, presse gratuite d'information générale).

Exemples récents : pour résumer l'affaire du bus de Marseille, si vous parlez de "l'attaque du bus" (comme cela a été fait hier), ça fait un peu attaque de diligence alors qu'il n'y a pas eu vol.

Si vous parlez de "l'incendie de la jeune femme" (comme cela a été fait hier) c'est à la fois incorrect (on incendie par les personnes) et inexact (la jeune femme n'était apparemment pas visée : la justice parle "d'incendie volontaire ayant entraîné des blessures")...

Pour être le plus proche possible des faits, il faut donc parler de "l'incendie criminel du bus ayant gravement brûlé une jeune femme de 26 ans". Mais la phrase est longue.

De même, pour le pompier qui a eu deux doigts arrachés lors de Nice-OM, il y a une différence énorme entre évoquer un cocktail molotov (comme cela a été fait hier) et un pétard.

Tout comme il faut  préciser que le pétard avait été lancé non pas directement sur le pompier (comme cela a été fait hier) mais sur le terrain.

 

Raoul Duke, docteur en Petit Robert, dictionnaire des synonymes et des contraires, dictionnaire analogique 

Casuiste

Parus mardi dans un grand quotidien régional : 

-en haut de la page 3, 1/8e de page titré "La presse se déchaîne" sur les envoyés spéciaux qui débarquent à Marseille couvrir l'incendie du bus. Extraits :

"De la ville, de ses quartiers, de ses particularismes, la plupart ne connaissent strictement rien. Peu importe : l'essentiel était "l'émotion". Celle d'un père, à peine débarqué de Dakar, traqué dans tout l'hôpital par une meute de micros. Faute du père, on se contenta du médecin. Et faute de question intelligente, on lui demanda pourquoi il semblait "très affecté par cette histoire"."

-juste en dessous de cet article, 1/3 de page intitulé "Le tragique destin de Mama, étudiante discrète et sans histoires". Article qui faisait d'ailleurs le gros titre des affichettes publicitaires posées chez les marchands de journaux

 

Raoul Duke, docteur en "ma main droite ignore ce que fait ma main gauche"  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu