Avertir le modérateur

05/02/2007

TP, IR et autres joyeusetés

Copyright conseil municipal Marseille 2007 :

Patrick Mennucci (PS) : « La taxe professionnelle [TP], qui témoigne de la vitalité économique d’une ville, stagne à Marseille. Sans prendre en compte la réforme de l’année dernière [le gouvernement a décidé de plafonner la TP], elle n’augmente que de 0,5% l’année dernière à Marseille.

"La hausse démographique de Marseille est essentiellement due à des naissances, le chômage baisse, mais moins vite que dans le reste de la France. Où est la nouvelle attractivité de Marseille ? ».

Mennucci a à la fois tort et raison : oui la TP un bon indicateur de développement économique, mais il faut pas oublier qu’elle varie selon le secteur d’activité. En gros, un ouvrier dans l’industrie rapporte autant de TP que deux employés dans le secteur des services.

Or Marseille voit toute sa vallée industrielle se casser la gueule. Elle essaie de compenser par des services et des emplois de cadres, qui rapportent moins de TP. Peut-être faudrait-il aussi se pencher sur l’impôt sur le revenu : ils doivent le payer, tous ces cadres…

 

Raoul Duke, première année de licence "Finances publiques" 

Commentaires

Certes, les finances publiques ont besoin de recettes mais trop d'impôt tue l'impôt... Il est peut-être bon de rappeler le fonctionnement de cette Taxe Professionnelle qui est une "invention" de Monsieur Jacques Chirac en 1975. l'assiette de cet impôt complexe a été modifiée à plusieurs reprises depuis 30 ans, tellement il présentait d'imperfections et d'injustices.

Qu'en reste t'il aujourd'hui ? Essentiellement une taxe sur les investissements et sur les biens amortissables figurant au bilan d'une entreprise... C'est à dire, un impôt sur de l'argent qui a déjà subi l'impôt et qui constitue en fait une nouvelle ponction qui grève la capacité d'autofinancement des entreprises. le système est tellement pervers qu'il devient préférable de louer du matériel que de l'acheter, ce qui se traduit par la vogue des parcs entiers d'automobiles en location par les sociétés...

je ne vais pas me lancer dans une dissertation sur la fiscalité des entreprises à cette heure tardive, mais il y aurait beaucoup à dire sur le sujet...

Jojomigrateur
*Qui n'oublie pas qu'il avait fait des études de gestion avant de devenir photographe!

Écrit par : jojomigrateur | 06/02/2007

Excusez-moi je suis blonde.
Que signifie dans votre bulletin la phrase :
"Peut-être faudrait-il aussi se pencher sur l'impôt sur le revenu : ils doivent le payer, tous ces cadres…" ?

mon cerveau de moineau trouve plusieurs interprétations, et comme j'aimerai ne pas mal interpréter ces propos :)
merci !

Écrit par : AnneAlphabete | 06/02/2007

Je voulais juste dire que l'évolution des recettes de l'impôt sur le revenu peut aussi être un bon indicateur : les "emplois métropolitains supérieurs" que veut attirer Marseille doivent très certainement le payer (à moins qu'ils n'arrivent à défiscaliser à mort).

Pour ce qui est de l'inégalité de la TP, il y a effectivement matière à réforme, tout comme la taxe d'habitation, qui repose sur des bases locatives établies en 1970 ou 1990. Le tout compliqué par un système d'abattements et d'exonérations délicieusement obscur.

Mais pour mettre tout ça à jour, il faut beaucoup de courage politique car ça veut dire se friter avec les électeurs, dont certains vont devoir payer plus d'impôts, et les syndicats du fisc et du Trésor, puisque ça entraînerait sûrement une réorganisation du travail.

Écrit par : Hutch | 07/02/2007

Salut les blogueurs de 20 minutes,
Serait-il possible d'obtenir un e-mail de l'un d'entre vous, j'aimerais vous faire une proposition d'article pour 20 minutes.
Je vous remercie
Clement, etudiant intermittent a Aix-en-Provence

Écrit par : clem | 07/02/2007

Cher Clem, tu peux joindre la rédac sur marseille@20minutes.fr

Écrit par : Hutch | 07/02/2007

Merci pour la réponse, grâce à vous je me sens chaque jour un peu moins bête.

Écrit par : AnneAlphabete | 12/02/2007

Et comme je suis un malade de chiffres je ne m'arrête pas là !

Nouvel élement de comparaison, surgi hier matin lors des débats à la communauté urbaine : d'après le PS, la taxe professionnelle augmenterait de 4.7% à Marseille contre 6.7% dans les autres agglomérations, qui elles aussi sont confrontées à la désindustrialisation.

Riposte de l'UMP : le "versement transports", payé par les entreprises porportionnellement aux salaires, augmente de 4% à Marseille "c'est donc la preuve que l'activité économique se développe".

Le débat continue...

Écrit par : Hutch | 13/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu