Avertir le modérateur

25/11/2007

L'électeur est contradiction, l'électeur est schizophrénie

Au-delà de l'amusante bataille de sondages que se livrent PS et UMP, il y a quelques chiffres assez étonnants à sortir de ces enquêtes-réalisées-auprès-d'un-échantillon-représentatif-de-700-personnes

-inscrites-sur-les-listes-électorales,selon-la-méthode-des-quotas.

Mandaté par le PS, l'institut BVA a interrogé ces sondés sur la crédibilité des candidats selon plusieurs thèmes. En gardant bien à l'esprit que dans un sondage, plus l'écart est important, plus la marge d'erreur est faible, ça donne :

Crédibilité sur le logement : JNG 55%, JCG 25%, NSP 20%

Crédibilité sur la propreté : JNG 47%, JCG 30%, NSP 23%

Crédibilité sur  l'emploi : JNG 45%, JCG 33%, NSP 22%

Sur trois thèmes cruciaux pour Marseille, Guérini est en tête. Mais ces sondages sont-ils fiables ? Remarquons que l'enquête BVA donne Guérini "plus crédible" que Gaudin en matière d'écoles primaires, alors que le conseil général n'a strictement aucune compétence dans ce domaine. 

Remarquons aussi que Gaudin est jugé "plus crédible" (10 points de plus que Guérini) en matière de transports en commun, mais "moins crédible (14 points de moins) en matière de circulation. Alors que les deux thèmes sont tout de même étroitement liés. Le sondé, acteur politique facétieux.

 

Raoul Duke, quizz master 

Commentaires

Le sondage TNS Sofres n'est pas mal non plus car pour un second tour, le 55% pour JCG et 45% pour JNG n'est pas concluant pour moi.
Je m'explique : dans le sondage, on donne donc 55% et 45% (soit 100% des personnes interrogées) mais on a aussi 5% qui n'ont pas exprimé d'intention de vote. Ce qui veut dire que nous avons un 55/45 sur 95% des intentions de vote. Soit une part suffisante pour faire basculer pour JN Guérini...

Mais je peux me tromper, je n'ai pas encore un quizz master.

Écrit par : Vartan | 29/11/2007

Vous ne savez pas ce que c'est la schizophrénie : ce n'est pas un dédoublement de la personnalité.

Écrit par : Danielle | 29/11/2007

C'est effectivement un abus de langage journalistique. Au temps pour moi !

Écrit par : Hutch | 01/12/2007

Sortons notre calculette : sur 800 électeurs interrogés par la Sofres, 5% ne donnent pas d'intention de vote, donc on a 760 "votants". 55% d'entre eux votent Gaudin donc ça donne 418 pour Gaudin contre 342 pour Guérini. 76 "voix" d'écart, tout de même.

Mais je suis d'accord avec Vartan, à trois mois du scrutin, absolument rien n'est joué. La situation peut complètement basculer sur un seul dossier. Les Docks des Suds, par exemple ?

Écrit par : Hutch | 01/12/2007

j'ai cherché tout le week end ma vieille calculatrice du temps du Lycée. Mais me voilà, j'ai refait le calcul suite aux précisions de Monsieur Hutch.

On disait donc :
Si nous avons 418 voix pour Gaudin et 342 voix pour Guérini soit 76 "voix" d'écart...

Donc, si nous avons 39 personnes sur les 76 qui changent leur choix de vote, cela fait basculer en faveur de Guérini.
N'oublions pas aussi les 5%, car cela fait aussi une réserve de voix...pour l'un ou pour l'autre !

Écrit par : Vartan | 02/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu