Avertir le modérateur

20/06/2008

Un petit coup de vice

Suite à un rapport de la Cimade, on s'est un peu penché sur les conditions d'accueil des sans-papiers à la préfecture des Bouches-du-Rhône*. Notamment le problème des arrestations au guichet du bureau des étrangers.

Les p'tits gars des Bouches-du-Rhône s'étaient déjà illustrés l'an dernier en arrêtant un sans-papiers venu déposer son dossier, quelques mois à peine après un arrêt de principe de la Cour de cassation condamnant ce genre de pratique. A l'époque, j'avais abordé le sujet, mais trop superficiellement. Le rapport de la Cimade fut l'occasion de rattraper le coup.

Plus de six mois après notre premier article sur ces arrestations, où en est-on ? Eh ben à peu près pareil. Sauf que la préfecture a tout de même la classe de ne plus arrêter les sans-papiers qu'elle a convoqué pour un entretien à propos de leur dossier de régularisation. 

Les autres, en revanche, peuvent être arrêtés au guichet s'ils n'ont pas été convoqués. "C'est comme si ils étaient dans n'importe quel lieu public", explique la préf'.

Question tout de même : comment fait un sans-papier pour venir déposer son dossier de régularisation, la toute première fois ?

Il n'a pas été convoqué, donc il peut se faire arrêter. Alors les mieux informés passent par une association comme la Cimade ou RESF, pour faire à leur place la première visite en préfecture. Les autres n'y vont tout simplement pas.

Et ils restent clandestin, à la merci du moindre contrôle d'identité. Et ça se passe tous les jours, à Marseille, France. Kafka aurait pu être un bon écrivain français. 

 

Raoul Duke, sale petit bobo gauchiste

 

*Article du 13/06/2008 :

Selon un rapport,les étrangers
seraient mal accueillis à la préfecture

Files d ’attente dès 5 h du matin,
accès laborieux à l ’information,délai
d ’instruction interminable des dos-
siers,arrestations de sans-papiers
directement au guichet …D ’après
un récent rapport de la Cimade,
les étrangers seraient en général
mal accueillis dans les préfectures
et notamment à Marseille.«Le
site de la rue Saint-Sébastien (6e)
n ’est en effet plus en phase avec
les besoins actuels,
reconnaît
Didier Martin,secrétaire général
de la préfecture des Bouches-du-
Rhône.Des travaux ont quand
même été réalisés,comme la mise
en place de guichets spécialisés
pour orienter le public.»

Dans son rapport,la Cimade dé-
nonce également la reprise des
arrestations d ’étrangers sans-pa-
piers (cinquante-six cas recensés
à Marseille en 2007)directement
à la préfecture.Démentant tout
piège tendu aux sans-papiers,la
préfecture reconnaît quelques ar-
restations «au compte-gouttes »,
mais «seulement en cas de pré-
sentation spontanée,jamais après
convocation postale,comme ce
pourrait être le cas dans n ’importe
quel lieu public »
.        Sa.M.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu