Avertir le modérateur

26/10/2007

Jour. éch. scorp. cont. mit. si pas s. s'abst.

Serait-ce lui qui nous a débarassé de nos mites ? Ou est-ce une tentative désespérée d'un confrère pour liquider la concurrence ? Hier, quelques minutes avant de fermer le journal, la rédaction a découvert sous un bloc tiroir un petit scorpion vivant, gris et noir, long comme deux phalanges. Prestement écrasée, la bestiole a été évacuée par les toilettes. Si c'est le début d'une invasion, je préfère qu'on nous rende nos mites.
 
Raoul Duke, master en Planetary 

27/02/2007

Le fin mot de l'histoire

Ça y est, on sait d'où venaient les mites !

Dans la perspective de notre prochain déménagement, Starsky a relancé une grande opération de rangement de la rédaction. Elle a découvert le pot aux roses en enlevant les vieilles "unes" que nous avions collés dans notre hall d'entrée : chacune abritait deux ou trois mites, bien au chaud derrière le papier journal.

Fort heureusement, toutes avaient été foudroyées par notre bombe insecticide. Il semblerait bien que nous avons gagné la guerre. 

03/11/2006

Engaging hostiles

Trois mites abattues cette semaine. Affrontements sporadiques. On sent que l'hiver approche.

09/10/2006

Kitsche et culte

Peut-être l’arme ultime pour sauver 20 Minutes Marseille. Mais comment faire pour le sortir de son sommeil millénaire et le faire surgir de la Méditerranée ?

29/09/2006

Pourparlers de cessez-le-feu

Le piège-témoin de la salle de documentation est à moitié plein, celui de la salle de repos est rempli au tiers. Inutile de se voiler la face : notre offensive a échoué.

Nous envisageons désormais une paix des braves, voire une coexistence pacifique. Les pourparlers sont difficiles alors que le cessez-le-feu n'est pas totalement respecté : trois mites qui s'étaient égarées dans la salle de rédaction ont été abattues hier par la DCA. Chaque camp attribue à l'autre la responsabilité de cette escarmouche.

13/09/2006

Conflit de basse intensité

Six mites collées dans la remise, cinq dans le hall et deux abattues d'un coup hier dans la rédaction. Faut-il relancer une offensive napalm-bombe fumigène ? Le prix de la guerre commence à faire grincer des dents, à l'arrière. Car les bombes fumigènes, comme tous les frais de reportages et autres, nous sont remboursées un mois après achat. Et à 30 € la bombe, trois bombes par offensive si on veut faire le boulot correctement, la trésorerie commence à devenir tendue...

12/09/2006

Pari perdu

Quatre mites collées et deux abattues en vol ce matin. Gardons espoir ?

11/09/2006

And the winner is...

Deux pièges à mites neufs ont été disposés ce midi dans le hall d'entrée et dans la remise. On va voir si notre campagne d'éradication a vraiment marché.

07/09/2006

Mauvais présage

Deuxième mite explosée, cette fois d'un revers de main sur la porte.

Sauvés ?

Une mite abattue cet après-midi (sur le mur derrière Sandrine, d'un coup de France Football. Moi je militais pour un high kick, mais ça aurait sûrement laissé une trace sur le mur). 

Première mite aperçue de la semaine. Aurions-nous enfin atteint l'Eden ?

23/08/2006

Déplacement de population

Seize mites abattues depuis que Starsky a rangé les archives. Pour tenter d'éradiquer le nid de résistance, bombe fumigène ce soir dans la remise.

21/08/2006

La réalité crue

Cinq mites depuis ce matin. Elles n'ont pas attendu septembre, elles sont de retour !!! 

20/08/2006

Intersaison

Jérôme, notre commercial à 20 Minutes Marseille, avait amorcé notre bombe fumigène anti-mites avant de partir en vacances. Starsky, en déménageant les armoires, avait tout passé à l'insecticide avant de détruire de ses mains les nids logés derrières les cartons...

Ce matin, sur le piège tout neuf à peine vieux d'une semaine, aucune mite collée. L'espoir renaissait.

Et puis m'est revenu à l'esprit l'avertissement d'une source qui m'avait dit "te fais pas trop d'illusion mon gars. La saison des mites, c'est de septembre à mars. C't'à c'moment là qu'tu verras si ton truc est efficace".

Wait and see me dis-je donc. J'ai aperçu une petite mite voltigeant au-dessus du bureau de Sandrine. On a pris un bon départ, mais on est pas encore au bout de la course. 

04/07/2006

Tous à vos masques !

Cette fois y en a marre. Partant du fait que notre documentation commence à être rangée, que nous allons bientôt être partis pour un mois de vacances et que nos nouveaux pièges posés lundi ont déjà collé près de dix mites chacun, 20 Minutes Marseille a investi dans la bombe fumigène insecticide, modèle répertorié sur le site de l'autorité canadienne de contrôle de la radioactivité.

Pose de la mine dans la dernière semaine de juillet. Rira bien qui rira le dernier ! 

27/06/2006

Lapiiiin

20 Minutes Marseille, objet de test industriel ! Une société d'insecticide nous a appelé ce midi pour nous dire qu'elle avait vu le blog et notre problèmes de mites. "Nous développons un nouveau modèle de pièges anti-mites et nous vous proposons de les tester chez vous gratuitement. Une fois les pièges pleins, vous nous les renvoyez pour qu'on étudie leur efficacité".

Starsky fut immédiatement collée de joie au plafond, Sandrine et notre stagiaire Anouk se voyaient déjà témoignant dans une futur pub TV anti-mites...

Las, l'entreprise a rappelé quelques instants plus tard pour décommander : entretemps ils avaient trouvé un labo pour faire leur test. L'in vitro plutôt que la mise à l'épreuve en conditions réelles... Où va l'industrie, je vous le demande !

20/06/2006

Où s'épaissit le mystère des mites...

A force de poser des pièges, on se rend compte d'un truc bizarre : nos mites ne semblent pas avoir besoin de manger.

La preuve : dans la salle de doc, lieu complètement fermé 99% de la journée, il n'y a pas un gramme de restes alimentaires, et pourtant le piège à mites ne désemplit pas. Conclusion effroyable : nos mites sont des mutantes qui n'ont même pas besoin de manger pour vivre. Aaaaaargh !

D'où le plan d'attaque concocté par Starsky : rangement total des armoires avec mise à la poubelle de nos vieux journaux (ce qui va me demander un effort surhumain, mais bon), puis aspersion de gaz juste avant notre suspension de parution pour les vacances.

L'utilisation de libellules, un temps envisagée, a dû être abandonnée. Parce qu'après la rédac aurait été pleine de libellules, ce qui nous aurait encore plus ennuyé parce qu'on aurait pas eu le coeur de tuer des bestioles si mignonnes.

06/06/2006

Yek yek yek

medium_img_9441.jpg

Quelques-unes des victimes de nos pièges ignobles. C'est tellement dégoûtant que dorénavant, pour motiver nos stagiaires, on menaces de les enfermer dans la salle de doc avec des pièges à mites collés aux oreilles.

04/06/2006

Surpopulation

Sur la deuxième génération de pièges, nous sommes déjà à plus de 60 mites engluées. J'ai plutôt tendance à considérer ça comme un bon signe, alors que Starsky rumine qu'on est pas encore tirés d'affaire...

23/05/2006

Hystérie collective

Pêtant un câble à la vue des mites qui volètent dans la rédaction, Starsky a entrepris de les saisir de sa main pour les jeter dehors sans les écraser. Sandrine a opté pour l'utilisation massive d'un gaz insecticide. Malgré les fenêtres ouvertes, nous avons tous les yeux qui piquent et la gorge qui brûle. Je vais renouveler les pièges, ça devient intolérable...

Souviens toi, l'automne dernier...

... quand on écrasait des mites par paquet de douze, à coups de pied et à coups de baffe. Eh bin notre pigiste Isa nous signale qu'en les écrasant, on a répandu leurs oeufs un peu partout, un peu comme avec des cafards. D'où l'invasion. Et vu la foule de mites qui sont actuellement collées sur nos pièges (tellement qu'il va falloir les changer après à peine trois semaines alors qu'ils sont prévus pour en durer six), elle doit sûrement avoir raison. On est pas sortis de l'auuuberge !

15/05/2006

Mites kill sheet

33 mites engluées, 5 abattues en plein vol, satisfaisant et effrayant de voir à quel point on est infestés.

12/05/2006

Les mâles, c'est vraiment trop con

Treize mites-mâles englués dans les pièges aux phéromones en cinq jours. On va finir par les avoir !

08/05/2006

Phéromones

Installé cinq pièges collants à mites mâles avec appâts aux phéromones. Pour le moment, une seule mite collée.

Les autres ont seulement été débusquées par l'odeur et volètent partout dans le bureau (notamment autour de mon ordi, à côté duquel j'ai eu le malheur d'ouvrir les emballages des pièges).

Promptes à réagir, nos batteries DCA ont déjà abattu sept mites en plein vol.

05/05/2006

Artillerie lourde

Suite vos judicieux conseils, acheté 12 pièges à mites alimentaires mâles plus bombe aérosol miticide. Lancement de l'offensive lundi.

03/05/2006

Mite hic

Ceci est un message désespéré:
Le département des Bouches-du-Rhône a vaincu la grippe aviaire, se dit même prêt à affronter le chikungugna, mais le bureau 20 Minutes Marseille, après des mois de luttes inégales, n'a toujours pas réussi à venir à bout de son nid de mites alimentaires... Après une brève période de répit, elles font un retour en force dans la rédaction. J'en ai abattu au moins quinze hier en plein vol……… Y en a marre!!!!! A cause d'elle, mes nerfs ont lâché et j'ai repris la cigarette.
J'offre trois auto-collants 20 Minutes et un tee shirt du journal à celui qui nous trouve une solution -vraiment- efficace.

Starsky (foudroyée en plein vol)

09/04/2006

Offensive lancée

Etant comme d'habitude à la pointe du combat anti-mites, Sandrine a amené des petits patches répulsifs que nous avons disséminés dans la rédac et dans notre salle d'archives. Destinés aux mites à vêtements, seront-t-il efficaces contre les mites alimentaires ? Réussirons-nous à passer ça en note de frais ? Suspense...

06/04/2006

Dans la rédaction, personne ne vous entend crier

Aliens ! Aliens ! Des oeufs ont dû éclore. Depuis trois jours, nous sommes envahis par les mites. On en tue deux ou trois tous les jours, mais il en arrive toujours de nouvelles. C'est peut-être le printemps. Au secouououououours !

03/04/2006

Canons de Navarone

Cinq mites abattues cet après-midi par nos batteries DCA "Sports" et "Info géné 1". Malgré l'offensive de Sandrine contre les vieux sacs plastiques, il semble que les horribles ont toujours une base cachée dans le journal. Envisageons achat d'anti-mites.

24/03/2006

Cible neutralisée

Constatant l'inertie coupable de Starsky et Hutch, Sandrine a jeté elle-même l'énorme sac de pochons plastiques qui sert de nid à nos charmantes mites. Grâce à son courage, nous devrions normalement être tirés d'affaire.

14/03/2006

Pistolero

Alors que je devisais assis à mon bureau du journal, téléphone dans la main gauche, j'ai réussi à saisir de la main droite une mite en plein vol, comme le cow-boy des Sept Mercenaires, avant de l'écraser sur le bureau d'un magnifique coup droit.

L'ennemi a déjà lancé des opérations de représailles : en rentrant chez moi jeudi, j'ai surpris une mite en train de décoller de mon sac où elle s'était sournoisement planquée pour aller visiter mon appartement. Elle a voleté prestement derrière ma bibliothèque et je ne l'ai pas revue depuis. Sans doute un début de colonisation. Aaaaargh !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu